Comment est née la TRE® ?

 

 

 

 

 

 

La TRE est née du travail de David Berceli avec des populations traumatisées alors qu’il vivait en Afrique et au Moyen-Orient. Le fait d’avoir été témoin de traumatismes à grande échelle lui a permis d’acquérir une compréhension approfondie du cycle des traumas et lui a fait prendre conscience de la nécessité urgente de disposer de méthodes de récupération efficaces.

Comme il le raconte dans son livre « The Revolutionary Trauma Release Process », c’est au Liban, alors qu’avec ses collègues, il était blotti contre un mur dans un immeuble bombardé par des obus de mortier, que David Berceli observa un « phénomène » qui allait lui permettre d’élaborer sa méthode : en réaction au choc de l’explosion d’un obus de mortier, toutes les personnes présentes dans la pièce sursautèrent et se mirent instinctivement en position fœtale. Il réalisa que ce mouvement de flexion était une réaction instinctive et universelle face au danger, afin de protéger les zones vitales du corps.

 

Il observa également que, contrairement aux adultes, les enfants tremblaient de tout leur corps et que si les adultes ne tremblaient pas, c’est parce qu’ils se retenaient de le faire pour ne pas effrayer les enfants.

Sachant que des tremblements accompagnent le relâchement des traumas chez les animaux, leur permettant de revenir rapidement à un état d’équilibre (homéostasie), il devint évident pour Berceli que les humains partagent avec les animaux cette capacité de trembler pour évacuer le stress du trauma.

 

 

Son expertise en matière de thérapies corporelles lui permit de réaliser qu’une activation répétée des muscles sollicités lors d’une expérience traumatique pouvait générer des tensions dans ces muscles, et plus particulièrement au niveau d’un muscle spécifique, le psoas (muscle situé dans l’abdomen, reliant le dos avec le bassin et les jambes et qui se contracte en cas d’expérience traumatisante).

Il en déduisit que la libération de ces tensions profondes, créées dans le corps lors d’une expérience traumatique mais aussi lors de stress chronique, pourrait avoir de nombreux effets bénéfiques, ce qui le poussa à élaborer la série d’exercices qui est à la base de sa méthode.

 

Aujourd’hui, 35 pays organisent des programmes de formation, les livres de David Berceli sur la TRE ont été traduits en 10 langues, et des recherches valident les bienfaits de la méthode.

L’association TRE for All collabore à l’aide humanitaire dans certains endroits du monde par des missions de TRE.

 

En savoir plus sur les recherches : http://traumaprevention.com/research/

En savoir plus sur TRE for All : http://traumaprevention.com/outreach-and-humanitarian/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *